La Casa de Papel, la série qui affole tous les compteurs

La Casa de Papel, la série qui affole tous les compteurs

Impossible que vous ne soyez pas encore tombé sur un épisode de La Casa de Papel, la série qui affole tous les compteurs depuis son lancement !

L’été est souvent synonyme de moments en plein air pour profiter du soleil et de la chaleur. L’été rime aussi généralement avec vacances et voyages, que l’on parte au bout du monde (coucou la plage incroyable des Caraïbes) ou que l’on découvre des coins secrets de France et d’Europe. Pourtant, le mois de juillet 2019 a été marqué par un événement d’un tout autre genre qui a plutôt eu tendance à inviter le grand public à rester cloîtré à la maison devant son écran de télévision ou d’ordinateur : la série phénomène La Casa de Papel est revenue sur Netflix avec une troisième saison qui a clairement su enthousiasmer les foules. Tout simplement, le show a connu un démarrage record sur la plateforme de streaming vidéo à la demande.

 

La tenue rouge d’ores et déjà culte des héros de La Casa de Papel.

©Chris Lazar, CC0

 

La Casa de Papel, qu’est-ce que c’est ?

Pour ceux qui auraient manqué le coche lors de la diffusion des deux premières saisons sur Netflix l’an passé, La Casa de Papel est une série télévisée espagnole qui raconte les aventures d’un homme mystérieux, surnommé le Professeur, et de sa bande composée de 8 malfaiteurs qui ne se connaissent pas et dont les surnoms sont des noms de villes (Tokyo, Denver, Rio, Nairobi, etc.). Ensemble, ils planifient le braquage le plus fou jamais réalisé en infiltrant la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Leur objectif est simple : y imprimer assez de billets pour couler des jours heureux à l’autre bout du monde, le tout en essayant de ne pas verser une goutte de sang.

Dans la deuxième saison dévoilée au monde entier le 19 juillet dernier, l’un des compères de la bande se retrouve en fâcheuse position. Pour l’aider et, surtout, pour envoyer un message fort à tous les résistants de la planète, le groupe de braqueurs se retrouve pour un braquage encore plus fou que le précédent : cambrioler la Banque d’Espagne. En s’attaquant à un tel monument, les héros de La Casa de Papel montrent clairement qu’ils n’ont peur de rien et qu’ils sont marqués par une détermination sans limites. Or, on le sait, le grand public raffole des héros sortis de nulle part, inconnus et fascinants, comme Alex Honnold, qui est allé au-delà de ses peurs en gravissant les 900 mètres de roche d’El Capitan, ou comme Franky Zapata, qui n’a rien lâché pour transformer son rêver de traverser la Manche en Flyboard en réalité. Les héros fictionnels de La Casa de Papel et ces deux héros de la vie réelle ont en commun de ne pas céder et d’être prêts à se mettre en danger pour accomplir ce qui leur semble beau et juste. Et, très clairement, ce sont des valeurs qui parlent au plus grand nombre.

 

Le célèbre masque des héros de La Casa de Papel.

©MSP, CC BY 2.0

La saison de tous les records

Lancée le 19 juillet 2019, la saison 3 de La Casa de Papel a connu un démarrage record dans plusieurs pays dont la France, l’Italie, l’Argentine, le Portugal, le Brésil et (logiquement) l’Espagne. En l’espace de deux semaines, les 8 épisodes qui composent cette saison ont été visionnés par 34,3 millions de foyers. Aussi, Netflix a révélé que 24 millions de spectateurs ont dévoré la saison en moins d’une semaine. Avec ces chiffres impressionnants, La Casa de Papel s’impose comme étant la série non anglophone la plus populaire sur le service de vidéo à la demande, en se plaçant juste derrière le phénomène américain Stranger Things. La saison 4, d’ores et déjà annoncée, pourrait être diffusée d’ici la fin de l’année 2019 ou au début de l’année 2020. Indéniablement, elle promet aussi des chiffres impressionnants concernant son visionnage, d’autant plus que la saison 3 se termine avec un suspense haletant pour les fans !

 

Une saison 3 qui divise

Pour autant, si beaucoup se sont rués sur la saison 3 de La Casa de Papel à sa sortie sur Netflix, nombreux sont aussi ceux qui se sont montrés déçus par cette nouvelle vague d’épisodes. Et c’est notamment le cas de nombreux journalistes culturels. Selon eux, les ingrédients qui avaient fait le succès de la série à ses débuts sont bien présents, avec un cast très attachant et un scénario riche en surprises, mais ils estiment justement que ces ingrédients sont trop repris à l’identique. Résultat, beaucoup ont l’impression de visionner une copie des saisons 1 et 2. Serait-ce le braquage de trop pour le Professeur, Tokyo et compagnie ? Certains le pensent, d’autres attendent les futurs épisodes déjà confirmés par Netflix. Réponse finale lorsque la saison 4 sera mise en ligne, d’ici quelques mois, donc…